Quelle que soit la taille de votre atelier de menuiserie, vous devez vous préserver des poussières de bois.

Les poussières de bois, quelles qu’elles soient, sont susceptibles de provoquer des maladies à court terme et des cancers plusieurs années après avoir été exposé à ces poussières.

Elles peuvent induire des pathologies cutanées, comme de l’eczéma, de la conjonctivite, ou des pathologies respiratoire. Le dépôt répété de poussières de bois dans les voies respiratoires supérieures peut être à l’origine de cancers des cavités nasales et des sinus. Les poussières fines atteignant plus profondément les poumons peuvent provoquer des lésions graves comme la fibrose pulmonaire.

Il n’est pas tout d’installer un système d’aspiration dans votre atelier, encore faut-il qu’il soit bien dimensionné, mais aussi qu’il soit bien installé, et qu’il soit utilisé correctement.

Quelles sont les causes possibles d’une mauvaise aspiration ?

Si en théorie le débit d’air du dépoussiéreur que vous avez acquit correspond au besoin d’aspiration en m³ recommandé par le fabricant de votre machine à bois, encore faut-il que la vitesse de l’air obtenue au capot d’aspiration de la machine soit suffisante. Et donc même si le fabricant du filtre ou du dépoussiéreur annonce un débit d’aspiration qui correspond au besoin de la machine à bois, encore faut-il que la pression délivrée par le ventilateur qui équipe votre installation soit suffisante pour vaincre la perte de charge du réseau. Si non, la vitesse obtenue à la bouche d’aspiration sera trop faible.

Si vous utilisez, à la place d’une gaine lisse, des longueurs de tuyaux flexible spiralés, inévitablement la perte de charge sera telle que vous n’obtiendrez peut-être pas une vitesse d’air suffisante au niveau du capot d’aspiration de votre machine à bois, permettant de mettre les sciures et copeaux en mouvement.

Votre dépoussiéreur est équipé d’un média filtrant, qui tout au long de la phase d’aspiration, va se charger en poussières, et donc se colmater. Plus la surface filtrante est petite, plus vite elle sera colmatée, et donc la capacité d’aspiration va diminuer, avec comme conséquence première une baisse importante de la vitesse de l’air au niveau du capot d’aspiration. 

Les dépoussiéreurs qui répondent aux normes sont équipés de systèmes de décolmatage, qu’il convient d’actionner dès que le boîtier de contrôle de l’appareil signale que le filtre est encrassé. Si vous n’en tenez pas compte, le filtre continuera à s’encrasser et la capacité d’aspiration diminuera.

En conclusion, sans une aspiration efficace tout le temps de votre activité dans l’atelier, vous augmentez significativement votre exposition aux particules fines, nocives à votre santé.

icon

Une question ?

BE +32 4 240 72 56

FR +33 3 61 45 01 55

icon

LIVRAISON GRATUITE

dès 150 € d’achat HT

icon

Paiement sécurisé

icon

Bonnes affaires

Voir la liste