réalisation système d'aspiration pour menuiserie

Le choix du filtre

Chaque filtre est caractérisé par la surface filtrante dont il dispose. La surface de média filtrant dont vous devez disposer correspondra à la quantité d’air par heure que vous souhaitez y faire passer. Et ce volume d’air sera calculé en fonction du nombre de machines à bois que vous comptez dépoussiérer simultanément.

Lorsque le volume d’air nécessaire total par heure est déterminé, il convient d’y appliquer le ratio m³/m². Dans le secteur du bois, tenant compte de la nature des copeaux et poussières produits, un ratio de 120m² de surface filtrante par m³ d’air, par heure, est la norme. Par exemple, si le volume total calculé pour dépoussiérer votre atelier de menuiserie est de 20.000 m³/heure, la surface filtrante de votre filtre devra au moins être égale à 166 m².

Avec cette donnée, il sera plus facile d’orienter les recherches pour trouver le filtre souhaité.

Ventilateurs : air propre ou air chargé ?

Le ventilateur est l’un des éléments essentiels de votre installation de dépoussiérage industriel. Son rôle va être de mettre en dépression l’ensemble du réseau de tuyaux raccordé à vos machines à bois en vue de les aspirer. Le ventilateur est composé d’un moteur avec un axe sur lequel tourne une roue, et celle-ci tourne dans une volute. A cette volute, une pièce d’entrée et une pièce de sortie sont fixées. La roue est équipée d’ailettes, qui permettrons de mettre l’air en mouvement.

Il existe, dans notre métier, deux types de ventilateurs :

  • les ventilateurs conçus pour un air chargé
  • et les ventilateurs pour air propre.

Comme son nom l’indique, le ventilateur pour air chargé mettra en mouvement de l’air comportant tous types de copeaux et poussières. La construction de ce type de ventilateur sera plus solide, tenant compte des chocs qu’il devra endurer. Le moteur qui équipera ce ventilateur devra être plus puissant que pour un ventilateur conçu pour de l’air propre, et cela à débit égal, évidemment.

Pour limiter votre consommation d’énergie, il est toujours préférable d’équiper votre installation de dépoussiérage pour menuiserie, avec un ventilateur pour air propre.

Les déchets : quels débouchés ?

L’activité de production de votre atelier de fabrication génère des déchets, que vous récoltez grâce à votre système d’aspiration pour menuiserie. Encore faut-il tenir compte de la nature et du volume de ces déchets. Si votre atelier est équipé d’une grosse 4-faces, vous produirez beaucoup de copeaux. Par contre, si l’essentiel de votre activité est la découpe et le façonnage de panneaux, le volume de déchets sera plus faible, et sera constitué pour l’essentiel, de fines sciures.

Le choix du système d’évacuation des déchets récoltés dans la trémie de votre filtre peut être alors fait en fonction du volume récolté. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Une écluse rotative ATEX, qui déversera les copeaux et sciures par gravité dans un container placé en dessous,
  • Une écluse rotative ATEX, qui déversera les copeaux et sciures dans une pièce de reprise connectée à un système de transport aéraulique, souvent dirigé vers un conteneur ou un silo de stockage.
  • Des bacs sont incorporés à la trémie du filtre. A l’arrêt de l’installation, ils peuvent être retirés et vidés dans un autre récipient. Cette opération est souvent fastidieuse.
  • La trémie est connectée par une vis sans fin à une presse à briquette qui va compacter les copeaux et sciures en briquettes. Cette opération de briquetage peut être réalisée en cours de fonctionnement de votre installation d’aspiration.

Recyclage de l’air : quelle économie ?

Le recyclage de l’air aspiré par votre installation d’aspiration consiste à le rediriger dans l’atelier de menuiserie après son passage dans le filtre. 

Lorsque votre installation d’aspiration fonctionne à plein régime, elle vide votre atelier de menuiserie de l’air qu’il contient plusieurs fois par heure.

Prenons un exemple pour illustrer ceci.

La surface de l’atelier est de 600 m², et a une hauteur de 4 mètres, soit 2400 m³. L’installation de dépoussiérage industriel dont l’atelier est équipé aspire 10.000 m³/h. Cela signifie qu’au minimum quatre fois par heure l’entièreté de l’air contenu dans l’atelier est aspiré. Si ce volume d’air n’est pas redirigé par une gaine à l’intérieur du bâtiment, mais est expulsé à l’extérieur, alors l’ensemble du bâtiment sera mis en dépression, faisant entrer inévitablement de l’air froid par toutes les interstices qu’il comprend (portes, fenêtres,…). Cet air froid devra être chauffé, pour être ensuite aspiré, puis expulsé. C’est donc un non-sens.

Le recyclage de l’air aspiré au niveau de vos machines à bois est donc très important pour limiter la dépense en énergie de chauffage, surtout dans les régions ayant un climat froid.   

Vous avez besoin d'aide pour visualiser les composants nécessaires au raccordement de vos machines à bois à votre système d'aspiration ? Notre configurateur peut vous aider.

icon

Une question ?

BE +32 4 240 72 56

FR +33 3 61 45 01 55

icon

LIVRAISON GRATUITE

dès 150 € d’achat HT

icon

Paiement sécurisé

icon

Bonnes affaires

Voir la liste